radiologie interventionnelle

Embolisation varicocèle

Type d'intervention

Embolisation

Type de pathologie

Type d'hospitalisation

Ambulatoire Courte

Type d"anesthésie

Locale et générale

Indications

Qu’est ce une varicocèle ?

Une varicocèle est une dilatation des veines situées autour du testicule en rapport avec une stase et une accumulation de sang dans la veine de drainage (veine spermatique). La veine dilatée, malade, est dite non continente (les valvules qui chassent le sang ne sont plus fonctionnelles).

Elle survient généralement chez l’adolescent ou l’adulte jeune et touche dans près de 95% le testicule gauche (le drainage testiculaire gauche s’effectuant par la veine rénale gauche).

Cette accumulation de sang dans le testicule peut avoir deux conséquences :

  • Une sensation de pesanteur ou de douleur testiculaire, préférentiellement en fin de journée et / ou lors des efforts physiques.
  • Une infertilité ou hypofertilité, l’accumulation de sang au niveau de la bourse entrainant un réchauffement du testicule et possiblement une altération du sperme.

En quoi consiste l’intervention ?

L’embolisation consiste à utiliser les voies naturelles (les veines) pour atteindre et obstruer la veine principale de drainage (varicocèle), les autres veines, non malades prenant le relais de la vascularisation testiculaire.

Déroulement de l’intervention ?

Consultation pré-traitement

Une consultation avec le radiologue interventionnel est systématique permettant de valider l’indication, de vous expliquer le déroulement de la procédure et des rares complications.

Type d’anesthésie

L’embolisation de varicocèle n’est pas douloureuse. Elle s’effectue au bloc opératoire dans la majorité des cas sous anesthésie locale ; dans certains cas, une anesthésie générale peut vous être proposée. –

 

Voie d’abord

Deux voies d’accès sont possibles : la voie brachiale (veine du bras droit) ou la voie fémorale (veine du pli de l’aine droit).

Déroulement de l’intervention

  • Vous êtes installés sur le dos. L’infirmier vous pose une perfusion au bras gauche afin de vous administrer des calmants.
  • Un cathéter d’un millimètre de diamètre est introduit dans la veine périphérique.
  • Le radiologue interventionnel utilise le cathéter pour naviguer à l’intérieur de vos veines sous sous contrôle radiographique et positionne le cathéter dans la veine spermatique.
  • Il réalise des clichés afin de confirmer la dilatation veineuse et la varicocèle après injection intraveineuse d’iode. Il calcule le diamètre de la veine malade afin de l’obstruer avec une cage en nitinol.
  • La durée de l’intervention oscille entre 30 minutes et 1 heure 30.

Durée d’hospitalisation

Toutes les interventions s’effectuent en ambulatoire, le patient restant entre 3 à 6 heures en hospitalisation.

Quelles sont les suites ?

Suites opératoires

Cette intervention ne nécessite pas d’arrêt de travail sauf en cas de travail très physique. Il est toutefois préférable d’arrêter la pratique du sport et son activité sexuelle les 48 heures après l’intervention. Une gêne au bas ventre peut survenir les quelques jours après le traitement. En cas de douleurs testiculaires inaugurales, elles disparaissent quelques semaines après l’embolisation.

Consultation post traitement

Une consultation et une échographie-doppler de contrôle sont systématiquement réalisées par le radiologue interventionnel, un mois après le traitement. Dans les cas d’infertilité, un spermogramme et une consultation avec l’urologue de référence sont réalisées 3 mois après l’embolisation.

Informations importantes

Bon à savoir

Avec nos remerciements au Dr Amouyal pour sa disponibilité et ses compétences. Visiter son site internet >>

Quels sont les risques éventuels ?

  • Echec (3% des cas) : Cet échec est lié à une anatomie particulière de certaines personnes avec des veines spermatiques très tortueuses et mal placées, rendant le cathétérisme impossible du vaisseau.
  • Hématome au point de ponction (exceptionnel) : Il nécessite l’application de glace pendant quelques heures voire quelques jours, cette hématome se résorbant spontanément.
  • Récidive (4% des cas) : Cette récidive peut survenir quelques mois ou année après l’embolisation et est liée à une incontinence d’une autre veine du testicule. Elle peut amener à un nouveau traitement par embolisation ou par chirurgie conventionnelle après avis urologique.
efficacité

Notre engagement 

une permanence
des soins

Notre équipe médicale de radiologues et d’anesthésistes assurent une permanence des soins avec système d’astreinte 24h / 24h , 7 jours sur 7 pour une prise en charge optimale des patients .

Nous réalisons des gestes en urgences : embolisation d’hémorragie de la délivrance, embolisation digestive, embolisation d'épistaxis, réalisation d’abords veineux (Picc Line), drainages de collections...

24H/24H

7 jours/7

Contact

Aller au contenu principal