1. Accueil
  2. Actes interventionnels
  3. Interventions
  4. Cimentoplastie
  5. Cimentoplastie en cas de fracture vertébrale

radiologie interventionnelle

Cimentoplastie en cas de fracture vertébrale

Type d'intervention

Cimentoplastie

Type de pathologie

Type d'hospitalisation

Hospitalisation courte (24h)

Type d"anesthésie

Générale

Indications

  • En cas de mauvaise tolérance du traitement médical, un geste de  cimentoplastie peut être proposé.

En quoi consiste l’intervention ?

Cimentoplastie en cas de fractures vertébrales   : qu’est ce que c’est ?

  • Les fractures-tassements vertébrales peuvent survenir après une chute, un accident, le port d’une charge lourde ou lors d’un faux mouvement.
  • Ces fractures sont favorisées par la déminéralisation osseuse (ostéoporose).
  • Le traitement est le plus souvent médical (prise d’antalgiques et port de corset).

Déroulement de l’intervention ?

Consultation pré-geste

Une consultation avec le radiologue interventionnel est systématique : il vous expliquera les différentes modalités thérapeutiques en collaboration avec votre médecin.

Type d’anesthésie

  • Le geste est le plus souvent réalisé sous anesthésie générale (consultation obligatoire avec le médecin anesthésiste au moins 48 heures avant l’intervention).
  • Une consultation avec une infirmière spécialisée afin  de faciliter votre retour à domicile pourra également vous être proposé.

Déroulement de l’intervention

  • Vous serez installé sur le dos, l’infirmier anesthésiste vous posera  une perfusion au bras afin de vous administrer les calmants en vue de l’anesthésie générale.
  • Par une ponction à travers la peau, le radiologue introduit dans l’os atteint une aiguille (« trocart »).
  • Sous contrôle radiologique, il libère le ciment au sein de la fracture vertébrale afin de combler et de consolider le trait de fracture.

Quelles sont les suites opératoires ?

  • Le soulagement des douleurs est rapide et souvent complet, et permet une reprise de l’autonomie et une nette diminution ou arrêt de la consommation en morphiniques.
  • La reprise de la marche peut s’effectuer 2h après le geste.
  • La cimentoplastie laisse de très petites cicatrices rarement visibles, et ne nécessite pas de chirurgie au décours.

Consultation post-geste

  • Une consultation de suivi à 10 jours est systématique ainsi que la réalisation de radiographies de contrôle.
  • A l’issue de cette consultation, le radiologue interventionnel vous prescrira éventuellement des séances de rééducation.

Informations importantes

Bon à savoir

Quels sont les risques éventuels ?

  • Hématome au point de ponction (exceptionnel) : Il survient rapidement après l’intervention . Cet hématome disparait spontanément en quelques jours ou semaine.
  • Fuite de ciment (5%) : La majorité de ces fuites sont asymptomatiques .
  • Dans de rares cas, une irritation d’un nerf peut survenir et être source de douleurs, résolutives après une infiltration.
  • De façon exceptionnelle, une embolie de ciment a été rapportée dans la littérature.
efficacité

Notre engagement 

une permanence
des soins

Notre équipe médicale de radiologues et d’anesthésistes assurent une permanence des soins avec système d’astreinte 24h / 24h , 7 jours sur 7 pour une prise en charge optimale des patients .

Nous réalisons des gestes en urgences : embolisation d’hémorragie de la délivrance, embolisation digestive, embolisation d'épistaxis, réalisation d’abords veineux (Picc Line), drainages de collections...

24H/24H

7 jours/7

Contact

Aller au contenu principal