INFORMATION CORONAVIRUS
L’organisation du groupe Océan Imagerie est modifiée pendant cette période d’épidémie afin de préserver la santé des patients et de nos équipes.

Nos différents cabinets et cliniques sont ouverts pour les examens urgents, l’activité de cancérologie et le suivi de grossesse hors signes évocateurs d’infection COVID19 (toux, fièvre…).

L’accueil a été repensé afin de réduire le temps d’attente et respecter la distanciation sociale. L’espacement des examens permet quant à lui la désinfection des équipements entre chaque patient.

Le respect du confinement ne doit pas laisser empirer votre santé.
Continuez à consulter votre médecin et à réaliser les examens qu’il vous prescrit.

Merci de nous contacter aux numéros suivants :
05 59 22 47 47 (Pays Basque) / 09 80 50 50 00 (Landes)

Les examens reportés au début de l’épidémie sont reprogrammés en fonction du caractère d’urgence. Vous serez contactés progressivement par nos équipes pour fixer un nouveau RDV.

conseil

JE ME SUIS TORDU LA CHEVILLE QUE DOIS-JE FAIRE ?

L’entorse de la cheville est l’une des blessures les plus fréquentes. Elle se produit lorsque les ligaments qui soutiennent la cheville s’étirent ou se déchirent. Les entorses se produisent généralement au niveau du ligament talo fibulaire antérieur, car il se trouve sur l’extérieur de la cheville. Les ligaments extérieurs ne sont pas aussi forts que les ligaments intérieurs. À cause des forces de la physique, de la gravité et de votre propre poids, vous pouvez étirer le ligament au-delà de sa capacité normale. Cela provoque une déchirure du ligament et des vaisseaux sanguins environnants. Le mécanisme de l’entorse ressemble à un élastique que vous tirez trop, cela provoque l’apparition de déchirures sur la surface et rend l’élastique instable. Mécanisme : l’énergie du traumatisme est trop forte et va distendre les ligaments qui assurent la stabilité de la cheville : les ligaments s’étirent au-delà de leurs limites ; le poids du corps se porte sur la cheville qui est tordue ; le plus souvent le pied part vers l’intérieur donc ce sont alors les ligaments externes de la cheville qui sont lésés ; parfois ce sont les ligaments internes. L’entorse de la cheville n’est jamais bénigne et justifie TOUJOURS un avis médical. La plupart des sportifs qui rencontrent des entorses chroniques des chevilles ont négligé de soigner correctement la première entorse, même si elle était « bénigne », et très souvent ils ont repris le sport trop tôt. Cette pathologie fréquente qu’est l’entorse de la cheville est de loin la pathologie la plus mal soignée en traumatologie du sport. C’est pourquoi de très nombreux sportifs gardent des séquelles, avec des douleurs, des épisodes de gonflement. Seul le médecin est en mesure d’examiner la cheville, de demander des examens complémentaires éventuels (radiographie, échographie, IRM), et de prescrire si besoin un traitement (contention, attelle, médicaments) et des soins de kinésithérapie.

 

 

 

 

 

 

Représentation des ligaments déchirés dans le cas d’un traumatisme de la cheville par inversion (en haut du dessin) et par éversion (en bas du dessin).

QUE FAUT-IL FAIRE LORSQUE L’ON S’EST TORDU LA CHEVILLE ?

Il faut appliquer le protocole GREC ! Rien à voir avec le pays, il s’agit en fait l’acronyme des actions de soin à réaliser après un traumatisme de la cheville ! G pour Glacer : avec une petite vessie de glace ou quelques glaçons dans un sac plastique en protégeant bien la peau avec un linge fin pour éviter de l’abimer. R pour Reposer : il faut arrêter de marcher ou de courir pour éviter d’aggraver la blessure et d’augmenter le saignement. E pour Elever : Dès que possible il faut surélever la jambe pour empêcher le sang de stagner dans la cheville C pour Compresser : A l’aide d’une bande cohésive serrer légèrement autour de la cheville pour limiter le gonflement.

EST CE QU’IL FAUT FAIRE SYSTÉMATIQUEMENT UNE RADIOGRAPHIE LORSQUE L’ON A UNE ENTORSE ?

Non, pour savoir si l’on doit faire une radiographie après un traumatisme de cheville, il faut d’abord appliquer les règles d’OTTAWA ! C’est la ville du Canada où s’est déroulée une conférence de consensus sur les critères qui indiquent la réalisation d’une radiographie. En dessous de 16 ans et au-dessus de 55 ans on fera systématiquement une radiographie car à ces âges la population a plus de risque de faire une fracture ou une lésion du cartilage de croissance. Si on ne peut pas faire 4 pas, même en boitant un peu il faudra aussi faire une radiographie. Enfin le médecin palpera quatre zones précises au niveau de la cheville et si l’une d’elle est douloureuse il prescrira une radiographie.

COMMENT SE TRAITE UNE ENTORSE DE CHEVILLE ?

Le traitement sera plus ou moins lourd selon l’importance de l’entorse, qui s’évalue en fonction du nombre et de l’importance de l’atteinte des ligaments. Le Stade 1 ou entorse légère correspond à l’étirement d’un ligament. Le Stade 2 ou entorse moyenne correspond à la déchirure de quelques fibres ligamentaires. Enfin Le Stade 3 ou entorse grave correspond à la rupture complète d’un ou de plusieurs ligaments externes de la cheville. Retenons qu’une entorse de cheville se traite dès la première minute ! Comme nous l’avons vu par le protocole GREC. Car éviter le saignement est essentiel pour accélérer la guérison. Puis il faudra maintenir la cheville avec des moyens plus ou moins contraignant selon là aussi l’importance de l’entorse. Cela ira de la chevillère élastique ou strapping fait avec des bandes adhésives à la botte rigide ou plâtrée en passant par l’attelle. Pour finir, il ne faudra pas hésiter à faire de la kinésithérapie notamment pour renforcer les muscles stabilisateurs de cheville et prévenir la récidive ! Quand faire l’échographie ? L’échographie sera réalisée en cas de doute sur une entorse grave. Le but de l’échographie est de déterminer l’articulation lésée, la gravité des lésions ligamentaires et de rechercher d’éventuelles lésions associées (fractures, tendinopathies…). Y a-t ’il une place pour l’imagerie en coupes ? Non pas en phase aiguë. Oui en cas de cheville douloureuse séquellaire Ce qu’il faut retenir Entorse = diagnostic clinique. Rx = en fonction des critères d’Ottawa → Fractures – avulsions osseuses Echographie = visualisation directe des ligaments et des lésions associées. → Pas de délai, bilan standardisé dynamique et comparatif si nécessaire. Pas d’imagerie en coupes en phase aiguë.